21 000 pertes d’emplois dans le privé + 11 900 jobs perdues dans le public = le plan d’action de Stephen Harper

Le bilan de Statistique Canada du mois de juin confirme une tendance inquiétante de l’emploi au pays

Décidément, les conservateurs n’ont pas la main en matière de création d’emploi. Les plus récentes données de Statistique Canada confirment la perte de 9 400 emplois pour le mois de juin seulement et une hausse du taux de chômage.

« Le marché de l’emploi est à son pire niveau depuis le début de la reprise, souligne le porte-parole de l’Opposition officielle en matière de finances, Nathan Cullen (Skeena—Bulkley Valley). Près de 50 000 emplois pour les jeunes sont disparus en fumée et 50 000 jeunes ont tout simplement décidé d’arrêter de se chercher du boulot. »

En effet, les statistiques démontrent que le secteur privé a perdu 21 000 emplois au mois de juin et que le secteur public en a perdu 11 900. De plus, quelque 300 000 personnes de plus sont dorénavant sans-emploi, pour un total de 1,4 millions de travailleurs.

« La mollesse et le laisser-faire des conservateurs a permis aux États-Unis de nous rattraper. Stephen Harper laisse des usines canadiennes fermer leurs portes et ce sont les travailleurs et leurs familles qui paient le gros prix pour leur inaction. Il est grand temps que les choses changent », a ajouté M. Cullen.