Arrêtez de laisser le lobby pro-armes définir notre politique étrangère

OTTAWA – Le NPD dénonce le fait que les conservateurs fassent passer les intérêts du lobby pro-armes avant ceux des Canadiens. S'ils se préoccupaient réellement des intérêts des Canadiens, ils mettraient en place des mesures pour lutter contre le commerce illicite d’armes.

« Le traité sur le commerce des armes vise à mettre fin à la contrebande d’armes conventionnelles qui alimente les conflits, donne du pouvoir aux  extrémistes et contribue aux violations des droits de la personne partout au monde, a dit le porte-parole de l'Opposition officielle en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa-Centre). Ce traité n’aura aucun effet sur les propriétaires d’armes à feu canadiens. Il est choquant que le gouvernement prenne une décision fondée sur l’idéologie du lobby pro-armes plutôt que sur le fait que ce traité aidera à sauver des millions de vies. »

À ce jour, plus d’une centaine de pays ont ratifié le traité, y compris les États-Unis. Le NPD demande aux conservateurs de suivre l'exemple du reste du monde et de prendre le pas vers un avenir sans commerce illicite d’armes.

« Nous savions déjà que la délégation du gouvernement présente aux négociations du traité - dont des représentants du lobby pro-armes - avait tenté à de nombreuses reprises d’affaiblir l’entente pendant les délibérations, a dit la porte-parole adjointe de l'Opposition officielle en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier-Sainte-Marie). Mais le gouvernement s’est abaissé encore plus en demandant au lobby pro-armes de lui donner la permission de ratifier le traité. »