Déclaration de l’opposition officielle au sujet de Thérèse Casgrain

La présidente du caucus des femmes, Mylène Freeman (Argenteuil – Papineau – Mirabel) a fait la déclaration suivante au sujet de Thérèse Casgrain :

« Le NPD est profondément déçu de la décision du gouvernement conservateur de reléguer aux oubliettes l’héritage de Thérèse Casgrain, féministe, militante pour la justice sociale et politicienne, décédée en 1981.

Les conservateurs ont discrètement aboli le prix Thérèse-Casgrain du bénévolat, créé en 1982 qui lui rendait hommage. Ils l’ont remplacé par un prix du premier ministre - sans en faire l’annonce et sans en informer la famille. L’illustration de Mme Casgrain figurant sur les billets de 50 $ a aussi été remplacée subrepticement en 2012.

Mme Casgrain a été une figure marquante de la lutte pour l’égalité et pour le droit de vote des femmes au Québec.

Elle a été vice-présidente du Parti social-démocratique du Canada (en anglais Co-operative Commonwealth Federation, un ancêtre du NPD) et elle a ensuite été la chef de la branche québécoise de ce parti, ce qui a fait d’elle la première femme à diriger un parti politique au Canada.

Elle s’est présentée pour le NPD à deux reprises en 1962 et en 1963, dans la circonscription d’Outremont-St-Jean.

Thérèse Casgrain a été nommée sénatrice quelques mois avant son 75e anniversaire.

Elle mérite toute notre reconnaissance pour sa contribution à l’avancement des femmes au Québec et au pays. »