Déclaration du NPD à l'occasion de la Journée des femmes

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
8 mars 2017   

Déclaration du NPD à l’occasion de la Journée internationale des femmes 

La porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson, a fait la déclaration suivante :

« Après des décennies de marches, de protestation, de résistance et de persistance relativement à l’égalité des droits, nous avons vu cette année que le mouvement des femmes est plus fort que jamais. Nous avons aussi été témoins d’une rhétorique politique misogyne et bourrée de préjugés qui fait en sorte que nous ne pouvons pas cesser de nous battre pour l’égalité des sexes et les droits des femmes.

Pendant des années et des années, des organisations de femmes de première ligne au Canada ont tracé la voie vers l’égalité des sexes, tandis que les gouvernements libéraux et conservateurs successifs ont systématiquement omis de passer à l’action.

Quand l’actuel gouvernement libéral a été élu, on avait de grands espoirs de changement, mais les femmes doivent maintenant affronter la triste réalité : ce gouvernement ne réussit pas à assortir sa rhétorique féministe de véritables politiques améliorant l’égalité pour les femmes.

De 2015 à 2016, le Canada est passé de la 30e à la 35e place au classement des disparités entre les sexes du Forum économique mondial. Des rapports émis par les Nations Unies et des groupes comme Amnistie internationale et Oxfam Canada s’accumulent, et démontrent que ce gouvernement ne respecte pas les engagements qu’il a pris auprès des femmes.

Les néo-démocrates demandent au gouvernement de :

  • Présenter une loi sur l’équité salariale immédiatement;
  • Adopter un plan d’action national exhaustif de lutte à la violence contre les femmes et les filles;
  • Investir davantage dans le réseau de refuges pour les femmes qui fuient la violence;
  • Assurer l’accès à des services de garde universels et abordables;
  • Assurer un accès complet à des services de soins de santé sexuelle et génésique, y compris à l’avortement;
  • Mettre fin au sous-financement chronique des services essentiels et de la prestation de services pour les femmes autochtones;
  • S’attaquer à la pauvreté chez les aînées et les femmes vivant avec un handicap.

Il est temps que les libéraux se montrent à la hauteur de leur affirmation selon laquelle l’égalité compte et qu’ils prennent des mesures immédiatement. Les néo-démocrates comprennent qu’une véritable égalité des sexes ne peut se faire qu’au moyen d’actions, pas seulement de paroles. Nous ne pouvons pas arrêter de nous battre pour l’égalité des sexes et les droits des femmes, et nous n’arrêterons pas. »  

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca