Déclaration du NPD sur la contestation judiciaire du projet de loi C-14.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

27 juin 2016 

DÉCLARATION DU NPD SUR LA CONTESTATION JUDICIAIRE DU PROJET DE LOI C-14    

Le porte-parole du NPD en matière de justice, Murray Rankin, a émis la déclaration suivante : 

« Julia Lamb se bat pour faire reconnaître ses droits — établis par la Cour suprême — que le gouvernement libéral lui a retirés. En volant à Julia son droit de choisir ce qu’elle veut faire de sa propre vie, la loi C-14 l’oblige à vivre dans la peur que sa condition devienne intolérable et qu’elle ne puisse rien y faire. 

La Cour suprême reconnaît qu’il est cruel de refuser à une personne comme Julia de mourir paisiblement si leurs souffrances deviennent intolérables. Nous avons dit au gouvernement libéral que le projet de loi C-14 obligerait des personnes vulnérables et souffrantes de se rendre devant les tribunaux. Le gouvernement libéral a refusé d’entendre raison. Les libéraux ont rejeté la preuve présentée par les spécialistes constitutionnels du Canada, ignoré les décisions des cours provinciales et rejeté les amendements de l’opposition visant à rendre cette loi constitutionnelle. 

Il est honteux qu’au lieu de travailler ensemble afin d’élaborer une loi fondée sur les faits qui protège nos droits garantis par la Charte, les libéraux de Justin Trudeau aient choisi d’obliger les Canadiens comme Julia Lamb de se rendre devant les tribunaux pour faire reconnaître leurs droits. »  

– 30 – 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca