DÉCLARATION DU NPD SUR LA QUATRIÈME RONDE DE RENÉGOCIATION DE L’ALENA

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
12 octobre 2017 

DÉCLARATION DU NPD SUR LA QUATRIÈME RONDE DE RENÉGOCIATION DE L’ALENA 

La porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, a fait la déclaration suivante :

« La quatrième ronde de renégociation de l’ALENA est en cours et les Canadiens n’ont toujours pas vu de progrès substantiels quant à cette importante entente commerciale.

Le gouvernement libéral ne réussit pas à se tenir debout pour les Canadiens devant les tactiques déloyales utilisées par l’administration Trump. Cette dernière continue de négocier de mauvaise foi en ne fournissant pas de propositions claires, en menaçant de se retirer de l’accord et en continuant d’intimider nos industries. Les États-Unis ont aussi menacé de faire usage, contre le Canada, de politiques plus restrictives sur les règles d’origine qui qualifient les produits pour des exemptions de droits de douane en vertu de l’ALENA, ce qui signifie que moins de produits seraient exemptés de droits de douane selon une nouvelle entente.

Actuellement, le premier ministre lui-même a été forcé de se rendre à Washington pour essayer de sauver l’accord. Les Canadiens ont besoin que l’équipe de négociation égalise les règles du jeu pour les travailleurs, assure un avenir prospère à nos secteurs soumis à la gestion de l’offre, comme les secteurs laitier et avicole, et maintienne notre capacité à protéger notre environnement.

Il est aussi impératif que le gouvernement fédéral élimine les dispositions investisseur-État du chapitre 11 lors de cette ronde. L’arbitrage actuel de la cause de Lone Pine Resources est un exemple parfait de la façon dont le chapitre 11 de l’ALENA a miné notre souveraineté nationale. Lone Pine poursuit le Canada pour avoir tenté de protéger notre eau au Québec.

L’ALENA peut et doit améliorer la vie de tous les Nord-Américains, mais pour ce faire, il doit être transparent, inclusif et tourné vers l’avenir. Il doit s’attaquer à des enjeux importants comme les changements climatiques, les droits des travailleurs et les millions d’emplois canadiens qui sont en jeu. Le gouvernement libéral a l’occasion de modifier cette entente commerciale clé et de faire passer les gens en premier, et non les profits des sociétés. » 

  – 30 – 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : 
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca