DÉCLARATION DU NPD SUR LA TROISIÈME RONDE DE RENÉGOCIATIONS DE L’ALENA

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
28 septembre 2017 


DÉCLARATION DU NPD SUR LA TROISIÈME RONDE DE RENÉGOCIATIONS DE L’ALENA 


La porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, a fait la déclaration suivante :

 

« La semaine a été chargée à Ottawa, où se tenait la troisième ronde de renégociations de l’ALENA. Pourtant, même si elle avait lieu tout près de la Colline du Parlement, les parlementaires canadiens – et les gens qu’ils représentent – n’ont toujours pas une idée claire de ce qui a été accompli. Le gouvernement libéral continue de ne fournir que de vagues indications sur l’accord commercial, sans révéler de véritable contenu.
 
Je suis déçue du manque de transparence du gouvernement. Il est tout simplement inacceptable de n’obtenir que des déclarations vagues et générales sur ce qui se passe à la table des négociations.
 
Dans sa conférence de presse de clôture de la troisième ronde de renégociations de l’ALENA, la ministre Freeland a évité de nombreuses questions sur la volonté des États-Unis et du Mexique de rehausser les normes en matière de travail. Elle n’a pas commenté le fait que tout au long des discussions, le président Trump menaçait de quitter l’accord, négociant ainsi de mauvaise foi. Elle est même allée jusqu’à défendre les actions agressives des États-Unis visant à imposer des droits de douane à nos industries du bois d’œuvre et de l’aérospatiale, comme s’il s’agissait simplement d’une chose banale, d’un comportement habituel de la part du département du Commerce des États-Unis. C’est inacceptable, et très inquiétant pour les travailleurs canadiens.
 
Les Canadiens se préoccupent de la nourriture qu’ils mangent, de l’air qu’ils respirent, de l’eau qu’ils boivent, des biens qu’ils achètent, vendent et produisent, de leur emploi, de leur famille et de leur futur. Cette entente commerciale touche de multiples facettes de la vie des Canadiens, et ces derniers méritent un gouvernement qui se tient debout face à l’administration Trump pour défendre les intérêts canadiens. 
 
L’ALENA a le pouvoir d’améliorer le bien-être de tous les Nord-Américains, mais pour ce faire, il doit être transparent, inclusif et orienté vers l’avenir. Il doit s’attaquer à des enjeux importants comme les changements climatiques, l’inégalité des revenus et la valeur de notre population. Le gouvernement libéral  a l’occasion de modifier pour le mieux cette importante entente commerciale et de faire passer avant tout les gens plutôt que les profits des sociétés.
 
Le NPD continuera à l’enjoindre de travailler en ce sens. »

 

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca