Enjeux circonscription

16 décembre 2016

Aérodrome de Saint-Cuthbert

Aérodrome de Saint-Cuthbert

En tant que députée, mon travail consiste à être à l’écoute des préoccupations de mes concitoyens. De plus, mon travail comme celui de tous mes collègues en chambre est de s’assurer d’ériger les meilleures lois possible pour tous les Canadiens. Ce rôle de législateur est important afin d’éviter les injustices.

5 juillet 2016

Pétition électronique au ministre des Transports

Pétition électronique : signez ici : Pétitions E: 450 (Aérodromes)

Détails :

Pétition au ministre des Transports

Attendu que :

la facilité avec laquelle un promoteur peut installer un aérodrome sans avoir à se préoccuper de son environnement ainsi que des règlements et des lois auxquels sont assujettis la plupart des citoyens;

22 juin 2016

Lettre ouverte sur le projet d’aérodrome à Saint-Cuthbert

Dernièrement, le ministre des Transports, Marc Garneau, a affirmé qu’il n’interviendra pas dans le dossier de l’aérodrome de Saint-Cuthbert. Pourtant, devant l’opposition grandissante qu’il y a à Saint-Cuthbert et dans la MRC à ce sujet, le ministre devrait intervenir par un arrêté ministériel. L’absence totale d’acceptabilité sociale de ce projet m’amène à croire qu’il n’est tout simplement pas dans l’intérêt public. Comme le stipule l’article 4.31 (1) de la Loi sur l’aéronautique, le ministre peut émettre un arrêté ministériel dans ce contexte. En fait, une pétition de plus de 1500 signatures a été amassée à Saint-Cuthbert et à Saint-Norbert. Par ailleurs, les élus municipaux et provinciaux d’un peu partout dans la MRC de D’Autray, les groupes environnementaux locaux et l’UPA Lanaudière et D’Autray se sont positionnés contre. Ils ont tous soulevé d’importantes préoccupations qui n’ont pas été adéquatement entendues et répondues. À tout cela, s’ajoute l’adoption à l’unanimité d’une motion de l’Assemblée nationale du Québec demandant au ministre des Transports d’intervenir dans le dossier. Je pense que le message est clair, le projet d’aérodrome ne convient pas, Monsieur le Ministre, et vous devez intervenir.