Il faut protéger nos fermes familiales

Une nouvelle étude de Statistique Canada révèle que les conservateurs et libéraux ont laissé les fermes familiales mourir à petit feu.

 «Le secteur de l’agriculture canadienne a connu une profonde transformation au cours des 20 dernières années. Le nombre d’exploitations agricoles et de fermiers a chuté drastiquement parce qu’ils n’ont plus assez d’argent pour survivre. C’est facile de comprendre pourquoi. Le désengagement des conservateurs et des libéraux envers nos communautés agricoles rurales nous mènera tout droit vers la disparation de nos fermes familiales », déplore le porte-parole en matière d’agriculture, Malcolm Allen (Welland).

 De fait, le nombre d’exploitations agricoles et de fermiers a diminué de plus de 20 % selon les dernières statistiques disponibles. Et moins de 10 % des fermes sont exploitées par un agriculteur âgé de moins de 40 ans.  La prochaine génération d’agriculteurs est menacée de même que la sécurité de l’approvisionnement alimentaire du pays.

 « Nous devons assurer le succès des jeunes agriculteurs. Nos économies rurales sont en jeu. Le gouvernement conservateur doit protéger nos fermes familiales avant qu’elles ne disparaissent », a ajouté la porte-parole adjointe, Ruth Ellen Brosseau (Berthier – Maskinongé).