La Commission des nominations nécessaire pour mettre fin au copinage

Les conservateurs avaient promis de mettre fin au copinage libéral, mais rien n’a encore changé

 

Depuis des décennies, les gouvernements libéraux et conservateurs se servent des nominations partisanes pour récompenser leurs amis. Selon le NPD, il est temps de mettre fin à ce copinage.

Le NPD propose donc de ramener la Commission des nominations publiques et de mettre en place un système de nominations publiques basé sur le mérite.

« Les conservateurs avaient promis de faire le ménage dans les processus de nominations, mais ils ont plutôt choisi d’imiter leurs prédécesseurs en faisant du copinage et en nommant leurs amis dans de beaux postes », a affirmé le porte-parole du NPD pour le Conseil du Trésor, Mathieu Ravignat (Pontiac).

La Commission des nominations publiques a été créée en 2006 lors de l’adoption de la Loi fédérale sur la responsabilité, qui avait été renforcée grâce aux amendements du NPD. Les conservateurs ont toutefois saboté la création de cette commission en tentant de nommer un ami de leur parti comme commissaire.

« Les Canadiens doivent pouvoir s’assurer que ces postes gouvernementaux sont occupés par les meilleurs candidats disponibles plutôt que par des candidats conservateurs défaits ou des bailleurs de fonds du parti, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de Justice, Françoise Boivin (Gatineau). Les Canadiens, tout comme le NPD, veulent que les postes gouvernementaux soient pourvus en fonction du mérite et qu’ils reflètent le mieux possible la diversité canadienne. »