Laissons souffler les consommateurs et les petites entreprises, dit le NPD

Le NPD propose des solutions pour empêcher les sociétés de cartes de crédit d’escroquer les petites entreprises et les consommateurs.

« Deux grandes multinationales contrôlent 92 % des transactions effectuées par carte de crédit. Ils utilisent leur monopole pour exiger des frais exorbitants aux petites entreprises, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de protection du consommateur, Glenn Thibeault (Sudbury). Nous faisons des propositions concrètes pour mettre un terme à ces pratiques non concurrentielles. »

Le NPD propose notamment de :

  • Demander à un groupe indépendant de recommander des mesures visant à mettre fin aux pratiques non concurrentielles;
  • Rendre le code de conduite à l’usage des sociétés de carte de crédit obligatoire;
  • Renforcer les règles entourant les cartes de crédit à prime dans le code de conduite à l’usage des sociétés de cartes de crédit.

Les conservateurs prétendent qu’ils veulent aider les consommateurs, mais n’ont pas abordé le vrai problème dans le discours du Trône. D’autres pays ont pourtant déjà adopté des mesures pour réglementer les frais qu’exigent les sociétés de cartes de crédit aux détaillants.

« Les conservateurs, tout comme les libéraux qui étaient là avant eux, créent des politiques qui contribuent aux inégalités, a déploré la porte-parole adjointe du NPD en matière de protection du consommateur, Annick Papillon (Québec). Le NPD propose de véritables solutions qui laisseront souffler les petites entreprises et les consommateurs. »