Le 2 mai marquait le 4e anniversaire de l'élection de Ruth Ellen Brosseau dans Berthier-Maskinongé

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

4 mai 2015

 

LE 2 MAI MARQUAIT LE 4e ANNIVERSAIRE DE L’ÉLECTION DE RUTH ELLEN BROSSEAU DANS BERTHIER-MASKINONGÉ

  

LOUISEVILLE – Samedi dernier marquait le 4e anniversaire de la vague orange ayant élu plusieurs nouveaux députés, dont la députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau. Nouvelle en politique, elle a dû travailler très fort pour apprendre tous les rouages de son nouvel emploi ainsi que connaître les tenants et aboutissants de la circonscription qu’elle représentait. Un défi qu’elle a relevé avec brio!

 

«Tout ça n’aurait pas été possible sans l’appui indéfectible de Jack Layton et de Thomas Mulcair, sans le soutien de mes parents et de mon fils et sans la constante aide que les citoyens m’ont offerte pour me faire connaître les enjeux de la région», affirme Ruth Ellen Brosseau.

 

Depuis son élection, elle s’assure d’aller chaque semaine à la rencontre des citoyens de sa circonscription qui compte 37 municipalités. «Ma circonscription est très vaste, mais c’est ce qui fait sa richesse. Chaque secteur a ses enjeux et sa propre réalité, indique la députée de Berthier-Maskinongé. Tous les jours, je suis fière de travailler pour ma circonscription.»

 

Pendant ces quatre années, Ruth Ellen a notamment défendu les victimes de la pyrrhotite que le fédéral refuse de compenser, lutté contre la réforme dévastatrice des conservateurs de l’assurance-emploi et contre les compressions à Santé Canada à Shawinigan. Elle a également tenu des rencontres d’information sur le projet d’oléoduc Énergie-Est pour les citoyens. «Il est important pour moi de défendre mes citoyens face à la mauvaise gestion des conservateurs. Ils ont clairement abandonné notre région comme ils l’ont fait pour toutes les régions du Québec», déplore la députée de Berthier-Maskinongé.

 

À titre de porte-parole adjointe du NPD en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, elle s’est attardée à plusieurs dossiers d’envergure comme le gaspillage alimentaire, en déposant une motion qui a reçu l’appui unanime de la Chambre des communes. Elle a également consacré son énergie à la création d’une stratégie alimentaire canadienne, initiative qu’on retrouve seulement au NPD.

 

De plus, elle a fait pression sur le gouvernement dans les dossiers des travailleurs étrangers temporaires dans le secteur agricole ainsi qu’au sujet des compensations financières accordées aux producteurs laitiers à la suite de l’Accord économique globale avec l’Union européenne. En décembre dernier, ses collègues néo-démocrates l'ont élue pour un second mandat comme vice-présidente du caucus national, démontrant ainsi l’important rôle que joue Ruth Ellen au sein du NPD.

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Jonathan Gauvin, adjoint de la députée, au 613-293-5245 ou à l’adresse courriel suivante ruthellen.brosseau.a2@parl.gc.ca.