LE FIASCO PHÉNIX : PAS D’INDEMNISATION, PAS D’EXCUSES DE JUSTIN TRUDEAU

LE FIASCO PHÉNIX : PAS D’INDEMNISATION, PAS D’EXCUSES DE JUSTIN TRUDEAU

 

OTTAWA – Le gouvernement libéral de Justin Trudeau n’a pas assumé ses responsabilités, mercredi, en refusant d’offrir une indemnisation et des excuses dans la Chambre des communes aux fonctionnaires victimes du système Phénix. Au lieu de prendre les choses en main et d’aider les gens qui ont souffert des ratés du système, les libéraux ont préféré jeter le blâme sur le précédent gouvernement conservateur.

« C’est un triste message que le gouvernement fédéral envoie aux travailleurs de la fonction publique, a expliqué la porte-parole du NPD en matière de travail, Karine Trudel. Lors des débats, au lieu de chercher des solutions, les libéraux ont passé la journée à accuser le NPD et les syndicats de menteurs, à faire de la politique partisane. On ne veut pas aider les victimes de Phénix, on veut sauver son image. »

Le gouvernement avait promis de régler les problèmes liés à Phénix avant la fin d’octobre 2016, mais lors du deuxième anniversaire de l’implantation du système, les libéraux ont à nouveau laissé tomber les employés de la fonction publique, qui souffrent des problèmes de paye persistants depuis déjà trop longtemps. Sans parler du fait que si les libéraux avaient écouté les syndicats et les employés de la fonction publique qui lui recommandaient de ne pas aller de l’avant avec le système, le fiasco Phénix aurait pu être évité.

« Simplement pour réparer le système, on estime que les coûts pourraient varier entre un et cinq milliards de dollars, a estimé Peter Julian, le porte-parole du NPD en matière de finances. C’est ridicule que ce gouvernement refuse d’offrir une indemnisation à ses employés de la fonction publique, qui sont placés dans des situations difficiles, financièrement et mentalement, à cause d’une mauvaise décision des libéraux. »

 

  – 30 –