Le NPD demande la suspension de l'entente sur les tiers pays sûrs afin de sauver des vies

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
14 mars 2017 
 

LE NPD DEMANDE LA SUSPENSION DE L’ENTENTE SUR LES TIERS PAYS SÛRS AFIN DE SAUVER DES VIES


La porte-parole du NPD en matière d’immigration, de citoyenneté et de réfugiés, Jenny Kwan, a fait la déclaration suivante :  

« La semaine dernière, un homme de la Côte d’Ivoire a été hospitalisé après avoir été trouvé effondré dans la neige après avoir tenté de traverser la frontière pour se rendre au Canada.

Cela s’est produit après qu’il eut essayé de venir au Canada légalement à un point d’entrée du Québec, mais qu’on lui eut refusé l’asile en vertu de l’Entente sur les tiers pays sûrs.

Les États-Unis ne sont plus un pays sûr pour les réfugiés, et les réfugiés continuent de risquer leur vie pour venir au Canada.

Le premier ministre a dit que tout le monde était bienvenu au Canada, mais son gouvernement a refusé d’apporter des changements à ses politiques en matière de réfugiés. Qu’est-ce qu’il va falloir pour que les libéraux prennent enfin cette situation au sérieux et passent à l’action?

Le gouvernement libéral doit immédiatement suspendre l’Entente sur les tiers pays sûrs afin que les réfugiés venant des États-Unis puissent faire une demande légalement et entrer au Canada en toute sécurité. »
 

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca