Le NPD établit ses priorités pour la session d’automne

OTTAWA – Malgré la prorogation, l’Opposition officielle est prête à prendre des mesures concernant les enjeux en matière de justice au cours de la session parlementaire d’automne.

« Même si les conservateurs ont fermé la Chambre afin d’éviter tout examen du scandale du Sénat, le NPD veut faire progresser les priorités des Canadiens en matière de justice », a affirmé la porte-parole du NPD en matière de justice, Françoise Boivin (Gatineau).

Françoise Boivin a proposé quelques idées concrètes pour améliorer le système judiciaire canadien et pour mieux répondre aux besoins des Canadiens:

  • Créer une enquête nationale et un plan d'action pour mettre fin à la violence contre les femmes autochtones;
  • S’assurer que le registre national des dossiers criminels soit mis à jour en finançant adéquatement la GRC qui est responsable du registre;
  • Améliorer les services offerts aux victimes pour assurer des ressources et des services intégrés, accessibles et simples;
  • Travailler à resserrer les règles afin de retirer de la circulation les conducteurs en état d’ébriété;
  • Mettre de l’avant le projet de loi C-540, qui modifie le Code criminel  afin de criminaliser l’acte de produire ou de distribuer des images d’une personne sans son consentement dans un but malicieux, notamment par des      moyens mécaniques ou électroniques;
  • Améliorer l’accès à la justice pour tous en renouvelant l’engagement du fédéral en matière d’aide juridique.

« Nous voulons travailler et nous attaquer de front aux lacunes de notre système judiciaire, a dit Françoise Boivin. Comme toujours, nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement et à rendre nos rues et nos collectivités plus sécuritaires. »