Le NPD propose des corrections au projet de loi problématique des libéraux sur le RPC

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

18 novembre 2016 

LE NPD PROPOSE DES CORRECTIONS AU PROJET DE LOI PROBLÉMATIQUE DES LIBÉRAUX SUR LE RPC

OTTAWA — Le NPD annonce qu’il présentera des amendements à la loi sur l’amélioration du Régime de pensions du Canada (RPC), afin de corriger une disposition qui pénalise les femmes et les personnes handicapées.

« Nous avons interpellé les libéraux pour qu’ils reconnaissent leur erreur et qu’ils la réparent immédiatement, mais jusqu’à maintenant le ministre refuse même d’admettre le problème, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de pensions, Scott Duvall. Comme les libéraux ne bougent pas, nous allons proposer de corriger le projet de loi nous-mêmes. » 

La clause d’exclusion pour élever des enfants, qui se trouve dans le RPC actuel, a été omise par les libéraux dans le projet de loi C-26. Cette mesure assure que les femmes ne soient pas pénalisées pour avoir délaissé pendant un certain temps le marché du travail afin d’élever leurs enfants. Le projet de loi libéral retire aussi la clause similaire prévue pour les personnes ayant reçu des prestations d’invalidité en vertu du RPC.

« Le premier ministre se targue d’être féministe, mais quand nous lui avons fait remarquer que cette loi pénalise les femmes, son gouvernement est resté muet, a déploré la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson. Les libéraux devraient immédiatement donner leur accord à notre proposition et concrétiser leur discours féministe. »

Le Comité permanent des finances se penchera sur l’amendement du NPD la semaine prochaine. 

- 30 - 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca