Le NPD se désole de l'absence du ministre fédéral de l'Agriculture à l'AGA des producteurs de lait du Québec.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

14 avril 2016

Le NPD se désole de l’absence du ministre fédéral de l’Agriculture à l’AGA des producteurs de lait du Québec

OTTAWA – C’est avec déception que le NPD a appris aujourd’hui que le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay n’ira pas s’adresser aux producteurs de lait du Québec durant leur assemblée générale annuelle, après avoir déjà manqué le congrès de l’UPA en décembre. Le ministre était censé prendre la parole et répondre aux questions des membres, mais il a annulé.

« Je trouve que le moment choisi par le ministre pour annuler sa prise de parole coïncide drôlement avec la pression qui monte sur l’enjeu du lait diafiltré. En bonne joueuse, je lui laisse le bénéfice du doute, mais je ne peux m’empêcher d’être vraiment déçue pour les producteurs, pour qui l’enjeu du lait diafiltré est de plus en plus vital, a souligné Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé), porte-parole du NPD en matière d’agriculture. J’aurais aimé qu’il prenne ses responsabilités et qu’il saisisse l’occasion d’expliquer pourquoi ça prend autant de temps au gouvernement avant d’appliquer les normes de composition du fromage. »

Le problème de l’importation des protéines laitières dure depuis plusieurs années et en campagne électorale, les libéraux se sont engagés à régler le problème rapidement, mais depuis leur arrivée, rien n’a été fait.

« Que ce soit les producteurs, les transformateurs, les ministres des provinces, la population ou les députés de l’opposition, nous avons tous laissé du temps au ministre pour qu’il se familiarise avec le dossier, mais là, j’ai l’impression qu’il rit des producteurs et de nous, a affirmé madame Brosseau. Dans ce dossier, les gouvernements conservateur et libéral ont opté pour la même approche : les producteurs sont laissés dans le noir et ils laissent nos fermes familiales disparaître. Cet enjeu est déterminant pour l’avenir de nos fermes familiales, il est temps que le gouvernement mette ses culottes pour sauver nos productions laitières. »

-30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:

Jonathan Gauvin, adjoint législatif de la députée, au 613-293-5245 ou au ruthellen.brosseau.a2@parl.gc.ca