Le NPD se porte à la défense des petites salles de spectacle

Le NPD demande une étude urgente sur l’impact des nouvelles règles imposées par les conservateurs sur le coût associé à la venue de chanteurs et d’artistes étrangers dans les petites salles de spectacle.

« Ces mesures obligent les propriétaires de bars et de restaurants qui sont déjà pris à la gorge à payer encore davantage de frais. Cela menace la rentabilité de ces petites entreprises et dans certains cas leur survie, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de patrimoine, Pierre Nantel. La décision de la ministre conservatrice met en danger la diversité culturelle de la scène musicale du Canada. »

Il y a eu une vague d’opposition à cette mesure. D’ailleurs, une pétition s’y opposant a déjà recueilli plus de 100 000 signatures.

M. Nantel va donc déposer la motion suivante au Comité permanent du Patrimoine :

« Que le Comité entreprenne une étude d’ici le 28 novembre 2013 sur l’augmentation des frais que doivent défrayer les propriétaires de bars et de restaurants pour la venue d’artistes étrangers

-       afin de se pencher sur les conséquences sur la diversité et la vitalité de la scène musicale tout comme sur la vitalité de ces petites entreprises; et,

-       que la ministre du Patrimoine ainsi que le ministre de l’Emploi et du Développement social comparaissent dans le cadre de cette étude. »