Le Parti libéral et le libre-échange avec l’Europe: “À un moment donné, il faudra bien que nous sachions ce que nous appuyons. »

Vous souvenez-vous du temps où Chrystia Freeland souhaitait accroître la légitimité de son chef peu expérimenté dans des domaines comme le commerce et l’économie?

Aujourd’hui, la porte-parole du Parti libéral en matière de commerce a fait l'affirmation suivante concernant l’accord de libre-échange avec l’Europe : « Nous appuyons cet accord depuis le début. »

Après avoir exprimé son soutien absolu, elle a cependant ajouté : “À un moment donné, il faudra bien que nous sachions ce que nous appuyons. »

Bien qu’elle continue de parler au nom de Justin Trudeau en matière de commerce, elle n’a toujours pas participé à une seule réunion du Comité permanent du commerce international qui réunit des membres de tous les partis.

À l’avenir, il serait préférable que les libéraux adoptent l’approche réfléchie et responsable du NPD concernant cette entente : attendre de voir le texte intégral avant d’approuver les plans de Stephen Harper en matière de commerce.