Le plan libéral en matière de déportations est calqué sur celui des conservateurs

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

9 février 2016 

LE PLAN LIBÉRAL EN MATIÈRE DE DÉPORTATIONS EST CALQUÉ SUR CELUI DES CONSERVATEURS 

OTTAWA – Le nouveau plan du gouvernement libéral en matière de déportations pour les Haïtiens et les Zimbabwéens résidant au Canada est identique à celui des conservateurs. Le NPD prédit son échec à moins d’accorder plus de temps aux familles pour soumettre leurs demandes de résidence permanente et plus de ressources aux agences qui leur offrent du soutien.  

« Les libéraux ont fait croire aux familles qui habitent ici depuis des années qu’elles pourraient rester au pays, mais à la place, ils ont décidé de reconduire l’approche des conservateurs, a déploré la porte-parole du NPD en matière d’immigration, de réfugiés et de citoyenneté, Jenny Kwan (Vancouver-Est). On sait déjà qu’un délai de six mois n’est pas suffisant pour répondre aux exigences complexes des demandes de résidence. Résultat, des erreurs sont faites, qui pourraient mettre la vie de certaines personnes en danger. »   

Le 10 décembre, le ministre John McCallum avait promis que les libéraux rétabliraient le moratoire sur les déportations et qu’ils « normaliseraient la situation des personnes visées ». Pourtant, la semaine dernière, le gouvernement a annoncé que les familles et les individus n’auront que six mois pour soumettre une demande de résidence pour des motifs humanitaires ou de compassion.  

Les libéraux n’ont donné aucune indication claire de ce qu’il adviendrait des individus présentement visés par des ordonnances d’expulsion, qui, dans certains cas, découlent d’erreurs commises antérieurement dans leur demande de résidence.   

« Il y a des gens qui vivent dans l’incertitude et dans la peur depuis un an, a affirmé Pierre Nantel (Longueuil—Saint-Hubert). L’annonce des libéraux ne va pas les rassurer ni rassurer leur communauté d’accueil. Ces gens-là ne savent toujours s’ils vont pouvoir rester au pays. »   

-30- 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca