Le scandale Strahl prouve le besoin urgent d’une meilleure surveillance de l’agence de renseignement

Le gouvernement doit rétablir le bureau de l’inspecteur général et lancer une enquête sur les activités du Comité de surveillance des activités de renseignements de sécurité

Le NPD demande le rétablissement immédiat de l’inspecteur général de la SCRS et une enquête sur les activités du Comité de surveillance des activités de renseignements de sécurité (CSARS) à la suite de la révélation selon laquelle le président du CSARS, Chuck Strahl, aurait fait du lobbyisme pour le projet de pipeline Northern Gateway d’Enbridge. « Le président du CSARS a accès à des renseignements confidentiels concernant la sécurité des Canadiens, mais aussi concernant des projets privés comme celui du pipeline de Northern Gateway, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de sécurité publique, Randall Garrison (Esquimalt – Juan de Fuca). Le ministre doit agir maintenant et rétablir le bureau de l’inspecteur général en plus de demander une enquête sur les activités du Comité de surveillance. » Le NPD a souligné le fait que le CSARS était impliqué dans des dossiers confidentiels – dont la surveillance du SCRS dans ses activités de surveillance des organisations environnementales du Canada – ce qui entre manifestement en conflit avec le travail que fait M. Strahl pour Enbridge. « Pour beaucoup de Canadiens, il est alarmant de voir le président du comité de surveillance de la SCRS faire du lobbyisme, a ajouté le leader en Chambre du NPD, Nathan Cullen (Skeena–Bulkley Valley). Le gouvernement doit passer à l’action afin de regagner la confiance des Canadiens envers la surveillance de l’agence d’espionnage du Canada. »