Le vérificateur général critique la mauvaise gestion des conservateurs en matière de sécurité ferroviaire

Des années de déréglementation ont entraîné un manque de surveillance ainsi que des inspections inadéquates

 

D’après le vérificateur général, le gouvernement fédéral ne peut plus garantir la sécurité des chemins de fer du Canada parce qu'il a déréglementé l'industrie et failli à mettre mis en place des systèmes de gestion de la sécurité.

« Le vérificateur général tape à nouveau sur les doigts des conservateurs en matière de sécurité ferroviaire, a déclaré la porte-parole de l’Opposition officielle, Olivia Chow. Manque de supervision, inspections inadéquates et manque d’assurance de la qualité… la liste des échecs des conservateurs est longue. »

Dans son rapport, le vérificateur général révèle que Transports Canada ne sait même pas si ses effectifs ont les compétences nécessaires afin d’assurer la surveillance des systèmes de gestion de la sécurité. De plus, de nombreuses inspections qui devaient être réalisées ne l’ont pas été.

« Le gouvernement prend des risques. Seul le quart des inspections ont lieu », a souligné Olivia Chow. Les vrais perdants du Rapport du vérificateur général sont les communautés menacées par les failles en matière de sécurité ferroviaire. »