Les choux-fleurs ne devraient pas être un produit de luxe

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

22 janvier 2015 

LES CHOUX-FLEURS NE DEVRAIENT PAS ÊTRE UN PRODUIT DE LUXE 

RIMOUSKI – Des choux-fleurs hors de prix, des loyers qui coûtent de plus en plus cher et des prix de transport à la hausse. On apprenait ce matin que le taux d’inflation a augmenté de 1,6 % en décembre au Canada. Mais les familles qui avaient déjà de la difficulté à joindre les deux bouts n’ont pas eu besoin d’attendre la statistique officielle pour s’en rendre compte. 

« Ce n’est pas normal que les choux-fleurs soient devenus un produit de luxe, pas dans un pays comme le Canada. Le prochain budget va être l’occasion pour les libéraux de poser des gestes concrets pour réduire les inégalités. C’est inacceptable qu’une famille ne puisse plus s’acheter de légumes frais », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de finances, Guy Caron (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques).  

Le rapport de Statistique Canada dévoilé ce matin indiquait que le taux d’inflation était à son plus haut niveau en plus d’un an et que c’est le secteur de l’alimentation qui est le plus durement touché. Le prix des légumes frais  a augmenté de 13,3 % en décembre par rapport à l’année précédente.   

– 30 – 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca 

http://www.npd.ca/nouvelles/les-choux-fleurs-ne-devraient-pas-etre-un-produit-de-luxe