Les conservateurs doivent écouter les agriculteurs et régler la crise du transport des céréales

Les espoirs qu’avaient les agriculteurs de pouvoir enfin acheminer leurs céréales vers le marché se sont envolés après que le gouvernement ait refusé de prendre des mesures concernant la crise du transport des céréales qui touche les Prairies, le port de Vancouver et toute la zone qui se trouve entre les deux.

« Les producteurs céréaliers de l’Ouest ont eu une récolte exceptionnelle, mais ils n'ont pas les moyens financiers nécessaires pour acheminer leurs céréales jusqu’au marché, a affirmé le porte-parole du NPD en matière d’agriculture, Malcolm Allen (Welland). Et le ministre de l’Agriculture semble convaincu que de réaliser une étude sur la question du retard des wagons est une bonne utilisation de temps et que la solution pour les agriculteurs est de s’endetter davantage. »

Les agriculteurs ont demandé à nombreuses reprises que le gouvernement intervienne. La seule réponse des conservateurs a été de leur suggérer qu'ils effectuent des demandes d’avance de fonds, puis que le gouvernement mène une enquête sur cinq ans afin de trouver du problème. Pendant ce temps, les agriculteurs font face à des frais croissants et des prix en chute libre en raison d’un système de transport des céréales engorgé.

« Il s'agit d'une situation d’urgence. Il n'y a pas à attendre trois ou cinq ans pour qu’elle le devienne — elle l’est déjà. Réaliser des rapports supplémentaires ne fera rien pour acheminer les céréales jusqu’au marché, a ajouté Malcolm Allen. Il est évident que le gouvernement doit faire preuve de leadership. Il doit prendre une décision et agir. »

Le NPD demande au gouvernement de mettre de la pression sur les sociétés ferroviaires afin que les céréales puissent être acheminées. Il demande également au gouvernement de mettre en place des normes de rendement pour les sociétés ferroviaires et de les appliquer. Les producteurs céréaliers doivent avoir accès aux informations concernant l’exportation et les navires en temps opportun ainsi qu’un accès juste aux infrastructures ferroviaires afin qu’ils puissent expédier leurs céréales.