Les conservateurs doivent prendre le bilinguisme au sérieux

Le gouvernement conservateur manque une fois de plus à ses obligations en refusant de laisser ses ministres comparaitre au comité des langues officielles.

Hier, le gouvernement conservateur a voté contre deux motions du député Yvon Godin (Acadie-Bathurst), visant à faire comparaître le ministre de la Justice et la ministre des Pêches et des Océans devant le comité des langues officielles pour faire des mises à jour importantes au sujet de l’accès à la justice dans les deux langues officielles ainsi que sur l’avenir du Centre de recherche et de sauvetage maritime de Québec.

« Le NPD a soumis deux motions extrêmement importantes pour les francophones et les conservateurs les ont également balayées du revers de la main. Encore une fois, le gouvernement conservateur utilise toutes les stratégies possibles pour retarder ces dossiers d’envergure. À quoi servent les comités parlementaires si le gouvernement refuse d’allouer un vrai débat sur les enjeux?  Quand  assumeront-ils finalement leurs responsabilités en matière de langues officielles», a demandé le porte-parole du NPD en matière de langues officielles, Yvon Godin.

« Nous voulons connaître les intentions du gouvernement sur le Centre de recherche et de sauvetage de Québec. Le gouvernement doit faire marche arrière, sinon il mettra des vies en danger. Alors que le sort du Centre est incertain depuis plusieurs années, est-ce que la ministre peut nous dire ce qu’elle a fait depuis qu’elle est en poste? »,  a ajouté la députée Annick Papillon (Québec).