Les conservateurs errent à propos des congés de maladie dans la fonction publique

Malgré les attaques répétées du gouvernement conservateur contre les fonctionnaires canadiens, un nouveau rapport du directeur parlementaire du budget démontre clairement que le recours aux congés de maladie dans la fonction publique n’entraîne pas de coûts supplémentaires significatifs.

« En février, le DPB a publié un rapport démontrant que le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, avait déformé les faits concernant le volume de congés de maladie pris par les fonctionnaires, a affirmé le député du NPD, Paul Dewar (Ottawa Centre), qui a demandé cette analyse à l’officier du Parlement. Le rapport d’aujourd’hui démontre que M. Clement continue de faire de fausses déclarations concernant les travailleurs de la fonction publique. »

Le rapport paraît au moment même où le gouvernement fédéral et le secteur public sont en nouvelle ronde de négociations. Selon les médias, le gouvernement tente d’obliger les fonctionnaires à prendre davantage de congés non-payés et d’aller travailler même s’ils sont malades.

« Le travail que fait le DPB est essentiel puisque les projets de loi d’exécution du budget des conservateurs ont éliminé les services impartiaux de recherche qui guident normalement le processus des négociations collectives, a ajouté le porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du Trésor, Mathieu Ravignat (Pontiac). Les conservateurs devraient faire preuve de respect à l’égard de nos fonctionnaires et arrêter de faire de fausses déclarations contre eux. »