Les conservateurs renvoient des soldats avant qu’ils aient droit à leur pleine pension

Le NPD critique la pratique sournoise du gouvernement conservateur d’exclure des rangs des soldats blessés avant qu’ils aient accumulé dix années de services et qu’ils deviennent admissibles à la pension complète.

« Les gestes posés par le gouvernement conservateur sont honteux, a affirmé le porte-parole du NPD en matière d’anciens combattants, Peter Stoffer (Sackville-Eastern Shore). Contrairement à ce que dit le gouvernement, beaucoup de soldats blessés sont libérés avant qu’ils aient droit à la pension militaire. »

Les députés ont souligné une augmentation des renvois pour raisons médicales depuis que les conservateurs sont arrivés au pouvoir. Le pourcentage de soldats qui sont libérés pour des raisons médicales avec moins de 10 années de service a grimpé de 10 % à 16 % entre 2001 et 2011.

« À chaque année, plus de 200 soldats blessés sont exclus des rangs militaires avant qu’ils ne soient admissibles à leur pleine pension, a affirmé Jack Harris (St.John’s—Est). Ils ont risqué leurs vies, ils ont été blessés et ils font maintenant face à un avenir incertain. Cela doit cesser. »