Les conservateurs tournent le dos au logement abordable

Le NPD joint sa voix à celle de la Fédération canadienne des municipalités afin de demander aux conservateurs d’établir un financement à long terme pour le logement abordable et les logements sociaux ainsi que de renouveler les accords financiers à long terme avec la SCHL.

« Le besoin de logements abordables a pris des proportions critiques dans ce pays. Or, les conservateurs tournent le dos aux Canadiens ayant de la difficulté à se trouver un logement qu’ils peuvent se permettre de payer, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’infrastructure et de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga). Le NPD sait que nous pouvons et devons faire mieux. »

Le NPD réclame depuis longtemps une stratégie nationale en matière de logement et a présenté un projet de loi afin de garantir le droit aux logements convenables, accessibles et abordables. Toutefois, les conservateurs ont rejeté toutes nos initiatives.

Depuis 1970, le gouvernement fédéral offre des subventions afin d’aider les locataires à faible revenu. Un certain nombre de ces accords prennent fin pour parce que les conservateurs ont décidé de ne pas les renouveler.

« Les dirigeants municipaux ont des plans ambitieux afin de revitaliser les quartiers, mais ils ont besoin de l’aide du gouvernement fédéral, a affirmé Marjolaine Boutin-Sweet. Les villes canadiennes ont besoin de plus de logements abordables et elles peuvent compter sur le NPD pour s’engager à renouveler les accords financiers à long terme en plus de faire donner une priorité de la lutte à l’itinérance. »