Les députés Ruth Ellen Brosseau et François Choquette discutent d'environnement en Mauricie

LOUISEVILLE -- Le 21 janvier dernier, la députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé) a reçu le porte-parole adjoint du NPD en matière d’Environnement, François Choquette (Drummond), dans le cadre d’une mini-tournée pour discuter de plusieurs enjeux environnementaux qui touchent directement les citoyens de la Mauricie.

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour, notamment l’augmentation de la durée de vie des objets vendus au Canada. «Il est malheureux de constater que le gouvernement conservateur nie le fait que nous devons entamer une transition écologique pour assurer l’avenir des générations futures, souligne François Choquette. Nous devons appuyer les initiatives citoyennes nous sensibilisant à l’importance d’utiliser intelligemment nos ressources naturelles.»

À cet effet, les députés ont rencontré M. Bruce Gélinas, un citoyen engagé qui est à l’origine d’une pétition exhortant le gouvernement fédéral à agir pour l’augmentation de la durée de vie des objets vendus au Canada.

Mme Brosseau et M. Choquette ont également rencontré M. Michel Camirand, président-directeur général de l’entreprise Récupération Mauricie (division du Groupe RCM inc.) à St-Étienne-des-Grès. Chaque année, ce centre de tri traite environ 36000 tonnes de matières provenant de la collecte sélective de la grande région de la Mauricie. De plus, cette entreprise s’implique au niveau de l’intégration au travail en employant principalement des gens ayant de légères limitations intellectuelles ou physiques.

«La visite chez Récupération Mauricie nous démontre bien que la population est de plus en plus sensibilisée au recyclage et à l’environnement, indique quant à elle la députée Brosseau. Il faut cependant continuer et en faire encore plus pour préserver notre qualité de vie et c’est avec des gens motivés comme M. Camirand et toute l’équipe de Récupération Mauricie qu’on peut y arriver. Leurs idées, leurs innovations et leur expertise sont des richesses pour notre région.»