Les libéraux doivent bannir les centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

15 novembre 2016

 

LES LIBÉRAUX DOIVENT BANNIR LES CENTRES DE PRÉLÈVEMENT DE PLASMA SANGUIN À BUT LUCRATIF

 

OTTAWA – Mardi, le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies (Vancouver Kingsway) a demandé à la ministre fédérale de la Santé de mettre en place un moratoire sur l’octroi de permis d’exploitation aux centres de prélèvement de plasma sanguin pour l’ensemble du Canada.

 

« Les centres de prélèvement sanguin privés sont illégaux au Québec et en Ontario, province d’origine de la ministre, a précisé Don Davies. Ces centres où l’on échange du sang pour de l’argent exploitent les Canadiens vulnérables et augmentent les risques globaux en matière de santé. Il est temps d’imposer une interdiction nationale. »

 

Dans les années 1980, 30 000 Canadiens ont été infectés par le VIH et l’hépatite C à cause du sang contaminé. Des milliers de personnes en sont mortes. Le Canada a dépensé 17 millions de dollars pour mener une enquête dirigée par le juge Horace Krever, qui a recommandé de mettre fin au système de don de sang privé et à but lucratif au Canada.

 

Pourtant, Santé Canada a approuvé récemment l’octroi d’un permis d’exploitation à une société privée afin d’ouvrir le premier centre de don de plasma sanguin rémunéré à Saskatoon. La société a indiqué avoir l’intention d’ouvrir des centres dans d’autres provinces.

 

« La ministre de la Santé fait fi des conclusions claires de l’enquête Krever et de l’Organisation mondiale de la santé, a ajouté M. Davies. La sûreté des produits sanguins canadiens doit demeurer notre priorité. »

 

-30- 

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca