Les libéraux manquent d'ambition en matière d'aide internationale

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

13 MAI 2016

 

LES LIBÉRAUX  MANQUENT  D'AMBITION EN MATIÈRE D'AIDE INTERNATIONALE

 

OTTAWA — Plus tôt cette semaine, le premier ministre s'est plaint que l'objectif de consacrer 0,7 % du produit national brut à l'aide internationale était « trop ambitieux ». La ministre du Développement international avait d'ailleurs annoncé plus tôt cette année queson gouvernement n'avait pas l'intention de l'atteindre.

 

« Lorsque le premier ministre reprend à son compte les propos de la ministre Bibeau disant que l'objectif de 0,7 % est trop ambitieux et ne propose rien en retour, je me dis : Où est le plan ? », se demande le porte-parole du NPD en matière de développement international, Robert Aubin (Trois-Rivières).

 

La cible de 0,7 %, rappelons-le, a été établie en 1968 par la Commission Lester B. Pearson de la Banque mondiale. Actuellement, le Canada prétend investir 0,28 % de son PNB annuellement dans l'aide publique au développement. Durant la dernière campagne électorale, les libéraux ont promis de renverser la tendance sans chiffrer leurs engagements.

 

« Même Bob Geldof, le créateur de Band-Aid, critique le premier ministre pour son manque d'ambition en matière d'aide internationale, souligne Robert Aubin. L'engagement du Canada à combattre la pauvreté et l'extrême pauvreté doit reposer sur un meilleur financement parce que le développement international ne constitue pas une œuvre de charité, mais un véritable devoir pour l'humanité. »

 

– 30 –

 

http://www.npd.ca/nouvelles/les-liberaux-manquent-dambition-en-matiere-daide-internationale