Les néo-démocrates sont alarmés par la répression en Turquie

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

25 juillet 2016

LES NÉO-DÉMOCRATES SONT ALARMÉS PAR LA RÉPRESSION EN TURQUIE

OTTAWA – Les néo-démocrates s’inquiètent de la situation des Droits de la personne en Turquie: Le Président Turc permet à son gouvernement de passer outre au Parlement et gouverne par décret, il suspend la Convention européenne sur les droits de la personne et on discute de la possibilité que la Turquie rétablisse la peine de mort.

Le Canada devrait clairement faire savoir que toute mesure gouvernementale en réponse au coup d’État doit respecter les normes juridiques et de droits de la personne à l’échelle internationale. Comme beaucoup d’autres Canadiens, les néo‑démocrates s’inquiètent des représailles qui mettent en péril les droits de la personne. Selon de nombreux spécialistes d’envergure internationale, les mesures d’intervention existantes s’étendent à des personnes sans aucun lien avec la tentative de coup d’État, et les allégations de mauvais traitement des personnes détenues s’intensifient.

Le congédiement et la détention de dizaines de milliers de citoyens turcs – y compris des fonctionnaires, des représentants des médias, des enseignants et des juges – sont des mesures inacceptables.

Notre pays étant un allié et un partenaire de poids de l’OTAN, les néo‑démocrates estiment que le gouvernement du Canada doit absolument condamner ces gestes, défendre les valeurs canadiennes, et exiger que le gouvernement turc respecte les droits de la personne, protège les institutions démocratiques et maintienne la règle de droit.

– 30 – 

https://www.ndp.ca/news/les-neo-democrates-sont-alarmes-par-la-repression-en-turquie

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca