Les nouvelles données sur l’emploi sont une preuve de plus de l’échec conservateur

En avril, le marché du travail a perdu 29 000 emplois

La perte de 29 000 emplois à temps plein en avril est une preuve de plus que l’approche du gouvernement conservateur nuit à l'économie canadienne.

« Sous la gouverne de Stephen Harper, il y a 300 000 Canadiens de plus au chômage et 13,4 % des jeunes sont sans emploi. Nous voulons que ce gouvernement arrête de se vanter et qu’il agisse avant qu’il ne soit trop tard », a affirmé le porte-parole du NPD en matière de finances, Nathan Cullen (Skeena-Bulkley Valley).

Le dernier rapport sur le marché du travail de Statistiques Canada révèle que 29 000 Canadiens ont perdu leur emploi en avril et qu’il s’agit dans tous les cas d’emplois à temps plein. L’agence fédérale souligne qu’il y a eu « peu de croissance de l’emploi au Canada depuis 2013 » et que la situation est particulièrement grave au Québec et dans les provinces atlantiques.

«Il est inquiétant de voir que les bons emplois à temps plein qui disparaissent sont remplacés par des emplois à temps partiel, a ajouté le porte-parole adjoint du NPD en matière de finances, Guy Caron (Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques). Le tableau est tellement noir que plus de 25 000 travailleurs ont tout simplement quitté le monde du travail et que les jeunes qui renoncent à trouver un emploi rémunéré prennent ce qu’ils peuvent trouver. »

Selon le NPD, il faut agir dès maintenant et adopter des mesures pratiques afin de rendre la vie plus abordable, comme mettre en place un crédit d’impôt à l’embauche pour les petites entreprises. Nous ne pouvons plus attendre, la situation ne fera qu’empirer.