Les tergiversations des libéraux affectent le moral de la GRC.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
6 avril 2017 


LES TERGIVERSATIONS DES LIBÉRAUX AFFECTENT LE MORAL DE LA GRC


OTTAWA — Daniel Blaikie, président du caucus national du NPD et porte-parole du parti pour le Conseil du trésor, et Matthew Dubé, porte-parole du NPD en matière de sécurité publique, ont demandé au gouvernement de prendre des mesures concrètes pour corriger les problèmes de plus en plus graves que vivent des membres de la GRC dans leurs relations de travail.
 
« Les tergiversations des libéraux affectent grandement le moral des troupes à la GRC, a déclaré M. Blaikie. Après avoir ignoré pendant plus d’un an la recommandation d’augmentations salariales, la maigre augmentation de salaire d’hier pour les membres de la GRC est bien loin de la recommandation faite par le Conseil de la solde de la GRC en 2015. Et pendant ce temps, il y a de plus en plus de confusion au sujet des règles d’accréditation d’un agent négociateur à la GRC, tandis que le projet de loi C-7 stagne au Feuilleton. »
 
L’échec des libéraux à faire adopter les projets de loi C-7 et C-4 crée un climat d’incertitude juridique, au moment où des agents de négociation potentiels entament leurs demandes d’accréditation. Il y a aussi eu des allégations de harcèlement de la part de la direction à l’endroit de membres de la GRC qui ont participé à des campagnes de syndicalisation, et des efforts concertés afin de bloquer toute communication touchant les campagnes de syndicalisation dans le lieu de travail.

Compte tenu du fait que les membres de la GRC sont dispersés d’un bout à l’autre du pays, et que bon nombre d’entre eux œuvrent dans des communautés rurales et éloignées, le NPD a demandé au gouvernement de donner un accès raisonnable et approprié au système de communications électroniques de la GRC pour le strict usage de fournir aux membres de la GRC l’information dont ils ont besoin afin de prendre une décision éclairée sur la pertinence et la façon d’accréditer un agent négociateur. Cette demande n’a reçu aucune réponse.

Les néo-démocrates demandent aussi au gouvernement de mettre fin à l’incertitude juridique entourant l’accréditation en s’assurant de faire adopter les projets de loi C-7 et C-4, ce qui permettrait aux membres de la GRC d’avoir accès à l’information dont ils ont besoin pour prendre une décision éclairée, et qui leur octroierait une augmentation de salaire qui remonterait réellement le moral des troupes.
 
« Dans le but d’assurer la sécurité publique, il importe de fournir aux membres de la GRC un environnement de travail juste et équitable, afin qu’ils puissent continuer d’effectuer leur travail de façon sécuritaire et efficace, a ajouté M. Dubé. Par la nature de leur emploi, les membres de la GRC font déjà face à des défis uniques et prennent des risques significatifs. Ils ne devraient pas avoir à composer avec des problèmes de relations de travail évitables ni avec un climat de travail hostile. »  

  – 30 –

 
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca