Protection des stagiaires: les conservateurs cèdent aux pressions du NPD

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

22 avril 2015

 

PROTECTION DES STAGIAIRES : LES CONSERVATEURS CÈDENT AUX PRESSIONS DU NPD  

OTTAWA – À la veille du vote concernant le projet de loi du NPD sur la protection des stagiaires, les conservateurs ont finalement cédé à la pression et ont promis dans le budget 2015 d’offrir de meilleures protections aux stagiaires non rémunérés.  

« Leur mesure est une copie conforme du projet de loi du NPD sur la protection des stagiaires qui fait déjà l’objet d’un débat en Chambre, a affirmé le député du NPD Andrew Cash (Davenport). Mais comme avec la plupart des idées du NPD volées qui se retrouvent dans ce budget, nous allons gujer l’arbre à son fruit avant de trop nous réjouir. Ils peuvent agir dès maintenant s’ils adoptent notre projet de loi. » 

Cela fait près deux ans que le NPD fait campagne pour de meilleures protections pour les stagiaires. Le projet de loi sur la protection des stagiaires (C-636) octroierait les mêmes garanties de protection en milieu de travail aux stagiaires que celles dont bénéficient les employés rémunérés et mettrait en place des règles claires pour éviter toute forme d’exploitation. 

Si les conservateurs votaient pour l’adoption de ce projet de loi ce soir, ils pourraient remplir la promesse faite dans le budget 2015 dès maintenant. Mais les conservateurs nous ont fait comprendre qu’ils pourraient tout de même voter contre.  

« Si les conservateurs sont sincères et qu’ils souhaitent vraiment protéger les stagiaires, ils appuieront mon projet de loi ce soir, a affirmé la députée du NPD Laurin Liu (Rivière-des-Milles-Îles). J’espère qu’ils ne feront pas passer leurs jeux politiques avant l’occasion d’agir et d’assurer que les jeunes travailleurs ont les droits qu’ils méritent. » 

– 30 – 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

James Valcke, attaché de presse, (613) 294-9260 ou james.valcke@parl.gc.ca 

http://www.npd.ca/nouvelles/protection-des-stagiaires-les-conservateurs-cedent-aux-pressions-du-npd