Rappel des faits du NPD: le double discours des libéraux sur Kinder Morgan

Rappel des faits du NPD : le double discours des libéraux sur Kinder Morgan 

De nombreux Britanno-Colombiens ont voté pour les libéraux en croyant que ces derniers n’approuveraient pas le projet d’oléoduc Kinder Morgan en vertu du processus d’examen défaillant de Stephen Harper. 

Après tout, c’est exactement ce que les libéraux leur avaient promis durant la campagne électorale. 

Le 20 août 2015, à Esquimalt en Colombie-Britannique, Justin Trudeau a promis aux électeurs que les évaluations des projets de pipeline en cours seraient redémarrées en fonction de règles plus strictes et plus crédibles : 

Dogwood Initiative : « La refonte de l’Office national de l’énergie s’appliquera-t-elle à Kinder Morgan? »

M. Trudeau : « Oui, oui. Elle s’appliquera aux projets en cours et aux pipelines déjà existants. »

Dogwood : « D’accord. Alors, s’ils approuvent Kinder Morgan en janvier, vous dites que… »

M. Trudeau : « Ils n’approuveront pas ce projet en janvier, car nous allons changer de gouvernement et ce processus devra être redémarré. » [Traduction]
Vidéo YouTube (en anglais) 

Les candidats libéraux locaux semblaient d’accord : 

Le député libéral Terry Beech (Burnaby-Nord—Seymour) a tenu les propos suivants le 21 octobre 2015 : « Nous allons procéder à un redémarrage du processus de l’Office national de l’énergie » et « Kinder Morgan devra passer par un processus nouveau et corrigé. » [Traduction]

Burnaby’s newest MP says Liberals will redo NEB process (en anglais) 

Le député libéral Jonathan Wilkinson (North Vancouver) affirmait ce qui suit sur son site Web, même après l’élection : « Un nouveau processus d’évaluation indépendant et fondé sur des données probantes doit être mis en place. Le projet de prolongement du pipeline de Kinder Morgan doit respecter ce nouveau processus rigoureux d’évaluation. » [Traduction]

Where I stand on Kinder Morgan (Ce contenu a depuis été retiré du site, mais on peut toujours y avoir accès ici [en anglais]) 

Il n’est pas étonnant que tant de Britanno-Colombiens soient aujourd’hui déçus que les libéraux aient approuvé le projet d’oléoduc en se fondant sur le processus défaillant qu’ils avaient promis de revoir du tout au tout. 

Ce n’est pas ça, le vrai changement. 

- 30 -