Rapport du commissaire à l’environnement : un autre échec conservateur

L’inaction du gouvernement Harper met des espèces en danger

 

OTTAWA – À la suite de la publication du dernier rapport du commissaire à l’environnement, le NPD pointe du doigt les conservateurs pour avoir failli à leur tâche de protéger les espèces en danger et la biodiversité du Canada.

« Ce rapport prouve que ce dossier a été géré de façon incompétente. Il n’y a aucune excuse valable pour cette inaction dans la protection des espèces, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’environnement, Megan Leslie (Halifax). Qu’il s’agisse de la capacité scientifique, de la conservation des écosystèmes ou, encore, de la protection des espèces en danger, le gouvernement a misérablement échoué. »

Plus l’on attend avant de repérer les zones d’habitat en danger, plus ces espèces deviendront vulnérables. Ce rapport est un appel à l’action. Les conservateurs doivent changer d’approche maintenant, sans quoi ils mettront l’avenir de nos écosystèmes et de nos économies en danger.

« Déjà que le Canada ne respecte pas ses engagements internationaux en vertu de la Convention sur la diversité biologique, le rapport révèle en plus que les conservateurs ont réduit la capacité scientifique et ont nui à la capacité d’Environnement Canada à mettre en œuvre des plans de gestion adéquats, a déploré le porte-parole adjoint du NPD en matière d’environnement, François Choquette (Drummond). Les conservateurs ne comprennent simplement pas que la protection environnementale est essentielle à notre survie et que ce n’est pas un luxe. »