Ruth Ellen Brosseau solidaire des producteurs laitiers et fromagers

BERTHIERVILLE – La porte-parole adjointe de l’Opposition officielle en matière d’agriculture, Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé), a présenté aujourd’hui la motion qu’elle défendra le 28 mai à la Chambre des communes visant à atténuer les impacts négatifs de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) sur les producteurs laitiers et fromagers canadiens.

«Nous demandons au gouvernement de tenir sa promesse et de révéler sans délai les compensations qui seront versées aux producteurs laitiers et fromagers pour les pertes que leur causera l'arrivée d’un nombre considérable de fromages européens sur le marché canadien», a expliqué Mme Brosseau.

La députée de Berthier-Maskinongé était accompagnée par les propriétaires de la Fromagerie du Domaine Féodal, Lise Mercier et Guy Dessureault, par la présidente de Solidarité rurale, Claire Bolduc, un membre du Comité exécutif des Producteurs de lait du Québec, Réal Gauthier et par le premier vice-président de l’UPA, Pierre Lemieux pour présenter sa motion M-496.

La motion prévoit une période d’implantation de l’AECG la plus longue possible et l’application d’exigences similaires de production et de transformation aux produits importés et québécois. Si elle est adoptée, elle permettra d’assurer la pérennité du secteur laitier et fromager.

«Nous sommes ravis de cette motion et espérons vraiment que le gouvernement sera à l’écoute. Sans ces garanties, l’AECG provoquera une concurrence déloyale envers les producteurs québécois et canadiens», ont conclu les propriétaires de la Fromagerie du Domaine Féodal.