Sécurité ferroviaire : les conservateurs reculent

Le NPD exhorte Lisa Raitt à donner la priorité à la sécurité des Canadiens

Les nouveaux règlements de sécurité annoncés par les conservateurs constituent un pas en arrière pour la sécurité ferroviaire, affirme le NPD.

«Les conservateurs ont impitoyablement décidé de revenir sur les règles d’urgence mises en place l’été dernier, a affirmé Olivia Chow (Trinity—Spadina). Ils laissent finalement les trains transportant des matières dangereuses sans surveillance, ne s’engagent pas à retirer progressivement les wagons DOT-111 qui ont causé la tragédie de Lac-Mégantic et refusent d’aller de l’avant avec l’évaluation des systèmes de freinages d’urgence. »

Selon La Presse canadienne, qui s’est fondée sur des documents gouvernementaux internes, les conservateurs auraient, après avoir subi des pressions des sociétés ferroviaires, annulé la mise en place des nouvelles politiques annoncées l’été dernier selon lesquelles les trains transportant des matières dangereuses devaient être surveillés par du personnel.

« Ces règlements ont été mis en place à la suite des événements tragiques de Lac-Mégantic, a ajouté Mme Chow. Les conservateurs ont reculé, espérant que personne ne s’en rendrait compte. Assurer la sécurité des citoyens est une responsabilité centrale de tout gouvernement Les Canadiens méritent mieux. »