Stratégie d’approvisionnement des conservateurs : trop peu, trop tard

Il est bien de constater que les ministres de la Défense nationale, des Travaux publics, de l’Industrie et du Conseil du Trésor ont enfin décidé de reconnaître les faits et en sont arrivés à la conclusion que le NPD avance depuis longtemps : le Canada a besoin d’une meilleure stratégie d’approvisionnement.

En matière d’approvisionnement militaire, les conservateurs ont un bilan tout simplement atroce.

  • F‑35 – Coûts pour les contribuables : inconnus.
    Nous savons déjà que l’achat et l’entretien des avions coûteront plus de 45 milliards de dollars. Étant donné les retards et les problèmes associés aux avions, il est difficile de savoir combien les Canadiens devront payer exactement.
    La liste des problèmes techniques associés au F-35 est longue. En fait, Lockheed Martin n’est même pas en mesure de garantir si ses F-35 pourront voler par temps nuageux…  [EN]
  • Navire de soutien interarmées (NSI) – Coûts pour les contribuables : beaucoup plus que les 38 milliards de dollars projetés par le gouvernement.
    On espère que le sort de ces navires sera bientôt jeté, puisque le Canada a déjà pas mal de problèmes avec sa flotte de navires. Il n’y a pas si longtemps, deux de nos navires actuels ont été mis en cale sèche après être récemment entrés en collision dans le Pacifique.
  • Hélicoptères Cyclone – Coûts pour les contribuables : le coût initial était de 5 milliards de dollars, mais avec des dépassements de coûts qui atteignent déjà 700 millions de dollars avant même la livraison, on ignore combien les contribuables finiront par payer.
  • Véhicules de combat rapproché – Coûts pour les contribuables : environ 2,1 milliards. De ce montant, quelque 700 millions de dollars iront à l’achat de 108 véhicules d’infanterie et le reste servira à l’entretien. Toutefois, même les responsables militaires savent que ces chiffres sous-estiment les coûts réels… à moins que tout le processus d’achat ne soit carrément annulé!

Les Canadiens méritent un gouvernement qui met en place une procédure d’approvisionnement rigoureuse, qui s’assure que les Forces canadiennes ont l’équipement dont les militaires ont besoin.

Les Canadiens méritent un gouvernement qui ne gaspille pas l’argent des contribuables dans un système d’approvisionnement bâclé.