Thomas Mulcair demande aux élus conservateurs de bloquer la déforme électorale

Le NPD lance une campagne pour convaincre des députés d’arrière-ban de protéger le droit de vote de tous les Canadiens

La bataille du NPD contre la déforme électorale de Stephen Harper entre dans une nouvelle phase avec le lancement d’une campagne visant à convaincre des élus conservateurs de voter contre le projet de loi C-23 à la Chambre des communes.

« Nous allons tout faire pour bloquer l’adoption au Parlement de ce projet de loi néfaste pour la démocratie, a indiqué le chef du NPD, Thomas Mulcair. C’est dans cet esprit que je lance un appel aux députés conservateurs : ayez le courage de vous lever pour défendre le droit de vote de tous les Canadiens! »

Au cours des prochains jours, le NPD communiquera publiquement avec élus conservateurs pour les inviter à joindre les rangs des opposants à cette réforme électorale qui dépouillera de leur droit de vote des milliers de Canadiens en plus de réduire les pouvoirs d’enquête et d’éducation populaire d’Élections Canada.

« Cette réforme aura pour effet, par exemple, de permettre à des étudiants de l’Université de Toronto ou à des aînés de ma circonscription de voter aux prochaines élections partielles, mais pas à l’élection générale. À l’heure où l’on veut encourager les gens à voter, limiter le droit de vote est une aberration », a souligné le candidat du NPD dans Trinity—Spadina, Joe Cressy.

« Je suis convaincu qu’un bon nombre de mes collègues conservateurs sont de vrais démocrates et qu’ils savent que ce projet de loi est néfaste, a ajouté le porte-parole du NPD en matière de réforme démocratique, Craig Scott (Toronto—Danforth). Jamais dans notre histoire un gouvernement a utilisé sa majorité pour faire adopter un projet de loi qui donnera un avantage indu à son propre parti aux prochaines élections. »