Traite des personnes et exploitation des filles: le gouvernement doit agir immédiatement

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

9 février 2016 

TRAITE DES PERSONNES ET EXPLOITATION DES FILLES : LE GOUVERNEMENT DOIT AGIR IMMÉDIATEMENT 

OTTAWA – Les députés néo-démocrates Murray Rankin (Victoria) et Karine Trudel (Jonquière) pressent le gouvernement Trudeau d’agir immédiatement afin de protéger des femmes et des filles des griffes de l’exploitation. 

Dans une lettre envoyée à la ministre de la Justice, les députés du NPD rappellent que l’actualité des derniers jours marquée par la disparition de plusieurs jeunes filles à Laval a mis au grand jour la réalité de la traite de personnes au Canada. 

M. Rankin et Mme Trudel demandent que le projet de loi C-452, adopté lors de la dernière session parlementaire, soit mis en vigueur immédiatement. Ce projet de loi vise à décourager les proxénètes et autres trafiquants humains en instaurant des peines consécutives, en renversant le fardeau de la preuve et en permettant la confiscation de biens. 

« Tout ce qu’il faut, c’est que le Conseil des ministres prenne la décision de mettre en vigueur la loi qui a été appuyée par tous les partis. La traite des personnes est un enjeu complexe qui nécessite une réponse sur plusieurs fronts. En renforçant le Code criminel pour rendre la vie plus difficile aux proxénètes, nous pouvons faire un pas dans la bonne direction. Il est temps d’agir pour protéger nos filles », a dit Mme Trudel. 

– 30 – 

*Vous trouverez ci-joint la lettre envoyée à la ministre Wilson-Raybould 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca