Un budget décevant, à l'image de ce gouvernement

OTTAWA – Les conservateurs font encore une fois passer leurs intérêts en premier dans leur budget. Ils retardent les annonces importantes jusqu’en 2015, au moment où ils pourront les exploiter à des fins électorales en plus de malmener les provinces en imposant leurs vues, notamment pour la formation de la main-d’œuvre.

«Pendant que les familles peinent à joindre les deux bouts, les conservateurs se contentent de faire de la petite politique et repoussent les annonces importantes à l’année prochaine, car ce sera une année électorale. Je suis très déçue de ce budget et de l’attitude du gouvernement», a affirmé la députée Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé).

Dans son budget, M. Flaherty revient à la charge avec son projet de couper unilatéralement dans la formation de la main-d'oeuvre et annonce qu’il ira de l'avant avec ou sans l’accord des provinces. «Le gouvernement annonce également qu’il veut revoir avec les provinces les ententes sur le développement du marché du travail, je trouve cela très inquiétant. J’ai récemment soulevé cette question à la Chambre des communes pour tenter d’obtenir des éclaircissements à ce sujet, mais le ministre de l’Emploi fait la sourde oreille», explique Ruth Ellen Brosseau.

Le budget est aussi décevant pour les gens touchés par la pyrrhotite. Alors que la députée s’est levée dans la Chambre des communes à maintes reprises pour demander des fonds pour les victimes de la pyrrhotite de la région, le fédéral reste les bras croisés. «Les victimes de la pyrrhotite méritent que le gouvernement agisse, mais il demeure insensible envers ces vies bouleversées par cette situation hors de leur contrôle.»

Dans ce budget, le gouvernement ne fait aucune annonce de compensations pour les producteurs fromagers dans le cadre de l’Accord de libre-échange Canada-Union européenne. «Pourtant, Maxime Bernier s’était engagé le 4 novembre dernier devant les représentants de l’industrie agroalimentaire, à offrir un programme de soutien aux producteurs fromagers. Mais nous attendons encore une annonce concrète en ce sens», affirme Ruth Ellen Brosseau.

Le gouvernement annonce 300 millions pour l’internet haute vitesse en région «Il s’agit d’une lueur d’espoir pour l’accessibilité de l’Internet en région, mais cela ne fera pas nécessairement en sorte que ce service soit plus économique», précise Mme Brosseau.

«Le NPD considère que les provinces doivent être respectées et consultées. Ce budget amènera forcément des réactions négatives de la part de la classe politique québécoise. Le NPD avait proposé de nombreuses solutions pratiques et peu coûteuses qui auraient offert un répit immédiat aux familles. Nous sommes déçus», conclut la députée.