Coupes aux programmes pour les femmes

Mme Ruth Ellen Brosseau (Berthier—Maskinongé, NPD):

    Monsieur le Président, ce financement n'est qu'un pansement qu'on met sur une blessure, mais ce n'est pas suffisant. Les femmes méritent un gouvernement qui défend leur intérêt, et non un gouvernement qui annule les accords sur la garde d'enfants et qui dépose un projet de loi s'attaquant à l'équité salariale. Nous n'allons pas rester les bras croisés, nous n'allons pas abandonner la bataille pour l'égalité des femmes.

    Combien de temps devrons-nous encore attendre pour que les conservateurs bougent?