DÉCLARATION: Protégeons les petites compagnies de téléphonie

Mme Ruth Ellen Brosseau (Berthier—Maskinongé, NPD): Monsieur le Président, les citoyens de la MRC de Maskinongé souhaitent faire modifier la décision du CRTC d'autoriser la concurrence dans le domaine de la téléphonie dans les marchés ruraux.

Récemment, au moins 150 résidants ont fait part de leurs inquiétudes lors d'une rencontre à Saint-Paulin. L'Association des compagnies de téléphone du Québec craint que le service ne soit pas maintenu dans les secteurs ruraux éloignés parce qu'il ne sera pas rentable. Les clients des zones éloignées se retrouveraient alors sans service de téléphone, de câble et d'Internet. L'association fait circuler une pétition.

Présentement les entreprises qui ont le monopole dans ces secteurs ont l'obligation d'offrir un service de téléphonie. Le CRTC veut ouvrir les marchés couverts par les petites compagnies de téléphone aux grands joueurs de l'industrie sans leur imposer les mêmes règles ce qui constitue de la concurrence déloyale.

Nous devons faire les choix qui s'imposent afin d'améliorer l’accessibilité, les prix et la qualité du service de téléphonie en région rurale.