DES AÎNÉS VULNÉRABLES SONT PRIVÉS DE LEUR PENSION DE RETRAITE

Le NPD a une solution simple : aidez les personnes aînées au lieu de les accabler.

 
OTTAWA – Jeudi, Rachel Blaney, porte-parole du NPD pour les aîné.es, a présenté un plan pour protéger les personnes aînées de la perte de leurs prestations. Mme Blaney croit que les aîné.es à faible revenu ne devraient pas perdre leur maison ni leurs revenus lorsqu'ils et elles n’arrivent pas à produire leur déclaration de revenus à temps. Elle a déposé un projet de loi d'initiative parlementaire qui aidera les prestataires du Supplément de revenu garanti (SRG) à éviter la suspension temporaire de leurs prestations, qui peut entraîner des situations désastreuses.
 
« Des dizaines de milliers d'aîné.es au Canada voient leurs paiements suspendus en juillet chaque année parce qu'ils n'ont pas envoyé leur déclaration d’impôts dans les délais prescrits. Ce sont des gens qui comptent sur le SRG pour garder un toit au-dessus de leur tête. C'est inacceptable d’agir ainsi, a dit Mme Blaney. La maladie et la mort touchent tout le monde, le décès d’un proche ou une maladie prolongée empêchent parfois les aînés de payer leurs impôts à temps. Les personnes aîné.es à faible revenu ne devraient pas voir leurs prestations du SRG suspendues en raison des aléas de la vie. »
 
Le projet de loi de Mme Blaney vise deux objectifs principaux. D’abord, il accorde aux bénéficiaires du SRG un délai de grâce d'un an s'ils n'étaient pas en mesure de produire leur déclaration de revenus avant la date limite. Ensuite, il exige que les employé.es d'Emploi et Développement social Canada (EDSC) communiquent avec les aînés touchés pour les aider dans ce processus. La grande majorité des bénéficiaires du SRG dont les prestations sont suspendues obtiennent leur rétablissement quelques mois plus tard, et les employé.es d’EDSC doivent déjà réviser ces dossiers. La suspension des prestations du SRG a touché 34 900 personnes âgées en 2017 et 27 000 en 2018.
 
« D'un bout à l'autre du pays, j'ai entendu des gens dire qu'en raison de leur maladie ou de celle de leur conjoint.e, ils ne sont pas en mesure de présenter leur déclaration de revenus à temps. Lorsque cela se produit, leurs paiements du SRG sont suspendus. Des gens ont perdu leur maison, ont dû couper leurs pilules en deux pour qu'elles durent plus longtemps, ou se sont privés de nourriture jusqu'à ce qu'ils réussissent à passer à travers le processus administratif pour que leurs paiements soient rétablis, a ajouté Mme Blaney. C'est une solution facile à un important problème et cela va facilitera grandement la vie de personnes vulnérables. »
 

  – 30 –