DÉCLARATION : L'accès concurrentiel à l'Internet haute vitesse

Mme Ruth Ellen Brosseau (Berthier—Maskinongé, NPD):  Madame la Présidente, d'un océan à l'autre, plusieurs régions n'ont toujours pas accès à un service concurrentiel d'Internet haute vitesse. Au Québec, les citoyens de Berthier—Maskinongé ne font pas exception. Suite à une rencontre avec des élus et des citoyens de ma circonscription, je constate qu'il est temps d'agir. Alors que nous savons qu'Internet est un outil de communication essentiel en 2012, les infrastructures permettant ce service en région rurale demeurent insuffisantes.

    Marjolaine Cloutier, une citoyenne de Saint-Justin, paie 140 $ par mois pour un service haute vitesse qui correspond plutôt à un service intermédiaire, et ce, malgré le programme Large bande Canada. Pour les compagnies de télécommunications bien établies, brancher les régions éloignées n'est pas toujours rentable. Le statu quo leur permet même de rentabiliser leur service de base. L'Internet haute vitesse doit être accessible et abordable pour toutes les familles canadiennes.